La reconnaissance internationale officielle de la faim remonte aux années 1930 et fut suivie par la création de la F.A.O.L'un des but de cet organisme est en effet de "libérer l'humanité de la faim". Plusieurs déclarations internationnales faisants référence à cette question ont été adoptés, dont la déclaration universelle des droits de l'homme "toute personne a droit à un niveau de vie suffisant pour assurer sa santé, son bien être et ceux de sa famille, notamment pour l'alimentation".

La déclaration de Rome sur la sécurité alimentaire mondiale, signée par près de 190 chefs d'état  et de gouvernement lors du sommet mondial de l'alimentation en 1996 réaffirme "le droit de chaque être humain d'avoir accès à une nourriture saine et nutritive..."

Mais lors du deuxième Sommet mondial de l'alimentation en 2002, il a fallu admettre que les pays en développement compteraient sans doute encore environ 600 millions de personnes sous-alimentées en 2015.